Le premier vol du Tanker 79

Ce n’est peut-être pas l’évènement aéronautique de l’année, mais pour les techniciens de DynCorp à Sacramento McClellan, c’est l’aboutissement de plusieurs mois de travail.

Le futur Tanker 79 a volé !

Premier vol du N458DF, futur Tanker 79 du Cal Fire. (photo : Sergio Maraschin)

Après la perte du Tracker 81 en 2014, afin de maintenir la flotte du Cal Fire a son effectif optimum, il fut décidé de, tout simplement, reconstruire un S2F-3AT. Ces travaux ont donc trouvé leur aboutissement en fin de semaine dernière. Vous pouvez retrouver des photos du chantier de construction de cet avion dans le 4e numéro du CFPA Newsletter de 2017.

L’appareil a effectué son premier vol aux mains de Bill Walker qui a fait tous les essais du programme. Il en a même profité pour tester le système de largage.

Les essais de largage ont été effectués dans la foulée. (Photo DR via J. Laval)

L’appareil a ensuite été convoyé à Kingman en Arizona pour être peint aux couleurs de son propriétaire.

Il devrait faire l’objet d’une cérémonie officielle lors de l’AFF 2018 qui se déroulera à Sacramento au mois de Mars.

La carrière, déjà fort longue, du Tracker, se poursuit donc…

Le Walt Darran International Aerial Firefighting Award 2016

Au cours du traditionnel dîner de gala offert aux participants de la conférence Aerial Firefightin 2016 à Sacramento, c’est Jim Cook qui a été distingué par le 3e Walt Darran International Aerial Firefighting Award.

En 2001, à la suite d’une tragique collision qui a entraîné la mort de deux pilotes de Tracker du California Fire Department, aujourd’hui Cal Fire, Jim Cook a défini le FTA, Fire Traffic Area, un système simple d’espace aérien afin de permettre aux équipages des différents aéronefs impliqués dans les opérations sur un incendie de ne pas interférer les uns avec les autres et d’éviter ainsi les risques de collision en vol. Ce système a été adopté ensuite pour toutes les opérations anti-incendie au USA.

FTA schema

FTA – Fire Traffic Area (pdf 150 ko)

Ancien pilote de Tanker lourd, notamment sur Privateer puis au Cal Fire, et instructeur sur Tracker, Jim Cook est considéré comme une des grandes « pointures » du milieu. Natif du nord de la Californie, il apprit à piloter en tenant compte des spécificités météorologiques du secteur et avait déjà montré son esprit novateur en créant des procédures spécifiques pour la piste de Fortuna-Rohnerville, rendue souvent difficile d’accès par de rapides entrées maritimes. Qu’il soit à l’origine de procédures globales pour les zones d’opérations ne surprend donc personne et son indéniable apport à l’amélioration de la sécurité des opérations aériennes de lutte anti-incendie se voit enfin officiellement récompensé.

Tanker

Un feu dans la région de Santa Rosa en 2016 : en plus du DC-10 Tanker 911, on note la présence de deux OV-10 du Cal Fire (AA140 et A430), du BAe 146 Tanker 41 et du CH-47 Helitak 279 ainsi que deux hélicoptères de News TV. Avec des aéronefs aussi différents, le respect de la FTA est un élément de sécurité désormais indispensable.

En 2017, la conférence AFF devrait se dérouler à Nîmes. Le Walt Darran International Firefighting Award pourra récompenser un acteur européen ayant agit significativement pour l’amélioration de la sécurité et des conditions de travail des aviateurs des bombardiers d’eau européens. Les candidatures peuvent être signalées dès à présent à l’organisateur, la société britannique Tangent Link.

Un nouveau S-2T pour le CalFire (MàJ 07/07/2015)

Le 7 octobre 2014, le S-2T Tracker Tanker 81 du Cal Fire était perdu lors d’un accident au cours d’une intervention sur feux dans le parc du Yosemite. Son pilote, Geoffrey « Craig » Hunt perdit la vie dans la catastrophe.

Tracker 81

20 mars 2014, le Tracker 81 décolle de Sacramento pour un vol de réception à l’issue de son chantier de révision annuel. Cet appareil est perdu avec son pilote le 7 octobre lors d’un feu dans le parc de Yosemite. (photo : F. Marsaly)

Outre la douloureuse perte d’un pilote unanimement reconnu pour ses qualités professionnelles et humaines, cet accident a amputé les capacités opérationnelles du Cal Fire, une situation inacceptable dans un État touché par une sécheresse exceptionnelle depuis plusieurs années et où les risques d’incendies majeurs n’ont jamais été aussi élevés.

Tanker 90 Chico 2014

Les Tracker californiens ont été transformés au début des années 2000 par Marsh Aviation dans l’Arizona sur base de S-2E, F et G. (photo : F. Marsaly)

Le Cal Fire vient donc d’annoncer avoir demandé à DynCorp International, la société qui exploite la flotte de bombardiers d’eau pour le compte de l’État de Californie, de lancer le processus industriel afin de mettre en chantier une des cellules de Tracker dont elle est propriétaire et de le mettre au standard S-2T. Ce chantier sera effectué dans les ateliers de DynCorp sur l’aérodrome de McClellan à Sacramento et le nouveau bombardier d’eau devrait être disponible pour la saison prochaine.

Cependant, le lancement officiel de l’opération n’a pas encore était fait puisque la question du financement doit être tranché par le gouvernement de Californie.

Si le nouveau tanker sera conforme au STC dont le Cal Fire est propriétaire et dont les caractéristiques principales sont les turbines TPE331 de 1650 ch, la soute à retardant de 4400 litres équipée d’un système de largage à flux constant et un point de remplissage situé à l’extrémité du fuselage, sous la dérive, à la place de la perche de détection magnétique bien évidemment supprimée, cet appareil devrait inclure un certain nombre d’innovations et d’évolutions qui pourraient distinguer cet avion de ses compagnons d’écurie produits au début des années 2000 par la société Marsh en Arizona.

Soute CF Cal Fire

Sur son berceau de maintenance, cette soute à retardant de Tracker révisée, attend d’être réinstallée sur son avion porteur. (photo : F. Marsaly)

Il faut cependant noter que le Cal Fire dispose encore de nombreuses cellules de S-2G stockées, prêtes à subir aussi la transformation en bombardier d’eau, ce qui permettrait de renouveler progressivement, à terme, la flotte du Cal Fire. Il faudra pour cela adopter une position volontariste en lançant la mise en chantier de plusieurs cellules afin de rentabiliser les investissements consentis pour le chantier du nouveau S-2T.

A l’heure ou la Sécurité Civile s’interroge sur le successeur de ses Conair Firecat – aux capacités sensiblement inférieures aux S-2T Californiens – pour la mission essentielle du Guet Aérien ARmé (GAAR), le retour en production de cet appareil pourrait être une bonne nouvelle et une opportunité unique, pour peu que les budgets français suivent…