Walt Darran International Aerial Firefighting Award

Depuis deux ans, les pompiers du ciel ont leur récompense, un trophée destiné à distinguer un individu ou un organisme qui aura contribué significativement à l’amélioration de la sûreté et de la sécurité des équipages des aéronefs de lutte anti-incendie ainsi qu’à l’efficacité de leur mission.

Ce trophée porte le nom d’un pilote du Cal Fire, décédé en 2013 après une carrière bien remplie et qui contribua, par de nombreuses actions, prises de position et fonctions au sein de différents organismes, à améliorer la situation de ses collègues. Après sa disparition, ses amis ont donc décidé de perpétuer son souvenir en rendant hommage à ceux qui, comme lui, s’engagent pour améliorer les conditions d’exercice de cette profession difficile.


Walter « Walt » Darran (1940-2013)


La carrière de pilote de Walt a commencé au sein de l’US Navy. Pilote de Skyraider, il participe à la guerre du Vietnam avant de rejoindre Air America. De retour aux USA, il débute une carrière de pilote de bombardier d’eau en 1971 chez Hemet Valley Flying Services et participe notamment, au début des années 70, aux premiers essais du S-2 Tracker modifié pour cette mission.

Walt Cockpit

Walt Darran, prêt à mettre en route son S-2 Tracker. (Photo : Firepirates.com)

En 1979, il quitte le métier pour devenir copilote sur les Boeing 737 d’AirCal puis devient commandant de bord chez American Airlines.

A 60 ans, atteint par la limite d’âge pour exercer son métier de pilote de ligne et considéré légalement comme inapte à se servir d’un pilote automatique, il quitte la ligne pour retrouver le cockpit d’un monomoteur AgCat bombardier d’eau avant d’intégrer, l’année suivante, le California Fire Department, aujourd’hui Cal Fire, et de voler sur Tracker, un avion heureusement dépourvu de toute aide automatique au pilotage. Il est le pilote attitré du Tanker 93 de la base de Chico jusqu’à ce qu’il raccroche casque et gants en 2009.

walt T93

Pendant des années, le Tracker 93 a été la monture personnelle de Walt Darran sur la base de Chico. (Photo : Firepirates.com)

Lors de cette nouvelle carrière Walt s’est fortement engagé, notamment au sein de l’Associated Aerial Firefighter dont l’objectif est de promouvoir un environnement professionnel plus sûr et plus efficace aux acteurs de la lutte aérienne contre les incendies, en devenant Président de la commission de sécurité et finalement, Président de l’association.

Quelques mois avant sa disparition, Walt avait répondu aux questions de Bill Gabbert, le webmaster du blog « Fire Aviation », tandis que dans son article dans la newsletter du CFPA, en octobre 2013, Chuck Lees avait retracé les grandes lignes de cette fantastique carrière. La liste des avions sur lesquels il a volé au cours de ses quelques 2600 heures de vol sur feux est juste impressionnante.



Le premier Walt Darran Award est décerné en 2014 à George Petterson, ancien enquêteur du National Transportation Safety Bureau, l’organisme en charge des enquêtes techniques sur les accidents impliquant des moyens de transport aux USA.

DSC_4596

M. George Petterson, ancien enquêteur du NTSB et premier récipiendaire du Walt Darran International Aerial Firefighting Award en 2014.

Sur ses fonds propres, après le spectaculaire accident du C-130A Tanker 130 à Walker en Californie, il a relancé l’enquête sur un précédent accident qui avait touché en un autre C-130A des pompiers du ciel américains, le Tanker 82, tombé en 1994 dans les collines au sud de Pearblossom, toujours en Californie, un accident qui était resté globalement inexpliqué. Sentant qu’il pouvait y avoir un point commun entre les deux drames, qui ont coûté la vie à six aviateurs au total, il est retourné prélever des débris sur le site du crash de 1994 et a financé leur analyse.

C’est ainsi qu’il a pu confirmer que les deux avions avaient été victimes d’une même défaillance du longeron principal, dont les fissures étaient restées, faute d’entretien spécifique, indétectées. Cette découverte a entraîné la publication d’un « Service Bulletin » par Lockheed pour que les longerons des C-130A soient mis systématiquement sous surveillance. Il ne fait aucun doute que la très grande implication de M. Petterson dans son travail a sauvé des vies et pas seulement au sein des pompiers du ciel.

Bodino

Philippe Bodino (au centre), lors de la remise de son prix.

En 2015, c’est le français Philippe Bodino qui est distingué. Officier du corps des Sapeur-Pompiers, M. Bodino, a dirigé la rédaction du Guide d’Emploi des moyens aériens, puis a commandé l’École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeur-Pompiers (ENSOSP) à Aix en Provence.

Auparavant, en tant que chef du service opérations à l’état major de Sécurité civile de la zone sud, il avait participé à l’évaluation opérationnelle des nouveaux avions CL-415 de la Sécurité Civile.

Le troisième Walt Darran Award sera décerné lors de la conférence Aerial Fire Fighting 2016 qui se déroulera à Sacramento au mois de mars prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *