Milan 75 se dévoile

Après avoir laissé les traces de ses premiers vols sur les sites de suivi des vols, le nouveau Milan 75 apparaît désormais vêtu de ses nouvelles couleurs. Voici les premières photos, prises au Canada, du futur tanker polyvalent de la Sécurité Civile.

Le futur Milan 75 au roulage avec sa soute de largage. (Photo : Conair)

On note, sur cette première photo dont ni la date, ni le lieu, ne sont précisés, la présence de la soute de largage et la livrée uniformément blanche de l’appareil.

Milan 75, sous les neiges de Colombie Britannique. (Photo : Thomas Reguin)

Depuis, Milan 75 a reçu son numéro d’identification rapide sur la dérive ainsi que sa toute nouvelle livré, conforme à la charte graphique de la Sécurité Civile française et déjà appliquée sur les Beech 200. Comme souvent, les premières ébauches dessinées n’étaient guère flatteuses, le résultat final semble pourtant assez élégant et sobre.

Peint, mais privé de sa soute pour le moment, le Milan 75 sera bientôt prêt pour le grand convoyage. (Photo : Thomas Reguin)

Peu d’informations nous sont parvenues pour le moment, si ce n’est que la configuration interne de l’avion pour le convoyage pourrait bien être le nouvel aménagement Evasan, avec une trentaine de sièges et quatre civières.

Plus intéressant, on note sur le nez la présence d’une  caméra (une vraie Dash-cam alors !!), sans doute un EFVS, Enhanced Flight Vision System, c’est à dire une caméra infrarouge reliée aux écrans de navigation qui permet à l’équipage d’obtenir un visuel utilisable de la piste de nuit et/ou en conditions météorologiques dégradées. Un dispositif dont les deux Q400MR précédents sont dépourvus.

Exemple d’Enhanced Flight Vision System, le « Clear Vision (TM) » d’Elbit Systems. (Photo : Elbit Systems)

Ce dispositif pourrait-il être utilisé sur feux pour observer un secteur couvert de fumée ? C’est peut-être possible puisque plusieurs opérateurs, dont Global Supertanker Services, envisagent d’en doter leurs appareils dans un avenir proche, il restera à établir les bonnes procédures pour cela.

Encore quelques semaines et Milan 75 pourra enfin rejoindre sa base de Nîmes.

 

Grand merci à Thomas pour ses photos et à Alex pour les infos.

6 réflexions sur « Milan 75 se dévoile »

  1. Bonjour,

    On sait d’où vient l’indicatif Milan ?

    Pélican on voit bien, Dragon, c’est dans la suite des indicatifs pompiers type Lancelot, Merlin, etc… Mais Milan je ne vois pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *