Un siècle après…

Il reste de la « Grande Guerre » plus que des souvenirs, des traces encore visibles dans les champs et les forêts du nord et de l’est de notre pays, des statues sur les places de tous les villages, des plaques couvertes de noms dans les mairies ou les églises.

Survoler le nord de notre pays, ici lors d’un vol entre Lens et Chavenay en 2007, c’est noter les cimetières et les monuments qui parsèment un pays qui fut dévasté par la guerre.

D’autres souvenirs sont plus subtils. C’est sur un des champs en haut à gauche de la photo que le 21 avril 1918, le Fokker Dr1 de Manfred von Richthofen s’est posé avec son pilote mourant aux commandes.

Monument parmi les plus émouvants, le Mémorial de l’Escadrille Lafayette dans le parc de St-Cloud, près de Paris. Le Général Antonin Brocard, l’As américain Raoul Lufbery et une poignée de leurs compagnons d’armes reposent dans sa crypte.

Ils auraient tant aimé que ce soit vraiment la « Der des Der. » On savait comment gagner une guerre, mais pas encore comment gagner la paix.

C’est dans cette clairière que tout s’est terminé. Malheureusement, 22 ans plus tard, la clairière de Rethondes allait être au centre d’un évènement encore plus dramatique.

C’était il y a un siècle, une éternité, et c’est pourtant si proche de nous encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *