Le Diable du Ciel

Laurent Obertone, auteur à la réputation sulfureuse depuis son essai coup de poing « la France Orange mécanique » sur la délinquance dans notre pays, est aussi capable de s’emparer d’un fait divers et de l’exploiter de façon romanesque comme il l’avait fait dans Utoya, racontant le massacre commis en 2011 par le tueur d’extrême droite Breivik.

Il applique le même principe pour ce livre, écrit à la première personne. Mais cette fois-ci, Obertone ne se place pas du côté du criminel, Il se glisse dans la peau d’un enquêteur du Bureau d’Enquête et d’Analyse (BEA) appelé en urgence près de Digne lorsqu’un Airbus A320 de la Germanwing disparaît, le 29 mars 2015. (…)

Lire la suite sur l’@érobibliothèque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *